Betty Ann Lavallée, CD, (Ret’d)

National Chief
Congress of Aboriginal Peoples

Contact the National Chief through:

Gilles Benoit
Assistant to the Executive
Extension, 231
gilles@abo-peoples.org

 

version française

The National Chief of the Congress of Aboriginal Peoples is Ms. Betty Ann Lavallée, CD, (Ret’d), a status off-reserve Mi’kmaq woman who has worked all her adult life in non-traditional roles. Chief Lavallée is now in her second term as National Chief for the Congress of Aboriginal Peoples after having been re-elected at the Annual General Assembly on October 19, 2012.   Previously, Chief Lavallée served as the Chief of the New Brunswick Aboriginal Peoples Council (NBAPC) for 13 years beginning in 1997.

Experience:

Chief Lavallée has an extensive background in administration, transportation, business and leadership management and has been active on numerous Boards as a Director, both Provincially and Nationally, and on Committees that have dealt with Aboriginal Issues such as Fisheries, Housing, Education, Employment and Training, Economic Development and Health.

Armed Forces Duty:

Chief Lavallée was a member of the Canadian Armed Forces for approximately 17 years where she was awarded the Canadian Forces Decoration and Commendation Formation Level and the Queen’s 50th Anniversary Jubilee Medal. Chief Lavallée grew up in the military community of Oromocto, New Brunswick. Joining first as a reservist in 1979 with 1 RNBR Fredericton and then transferring over to the Regular Forces in 1980, she was posted to Base Transportation Company, CFB Gagetown immediately following her recruitment and basic training. She remained at CFB Gagetown until August of 1988 when she was posted to 2 SVC BN, Special Service Force at CFB Petawawa, Ontario.

In 1993, Chief Lavalée was transferred back to CFB Gagetown, New Brunswick, where she remained with the Technical Services Branch, Transportation Company until her retirement in April of 1996.  She subsequently took on the role of Economic Development Officer for Wabanaki Enterprises Inc., an off-reserve economic development corporation.

Personal Life:

Chief Lavallée is the daughter of John (Jack) and Rhoda Bernard of Geary, New Brunswick.  She is married to Captain Michel Lavallée, MMM, CD, Unit Training Officer, the Royal Regiment of Canadian Artillery School, 5 CDSB, Gagetown.  They have a 37 year-old son, Warrant Officer Trevor Lavallée, CD 2 CDSB, Gagetown.  Prior to joining the Canadian Forces in 1996, WO Lavallée attended the University of New Brunswick, majoring in Military History with a minor in Political Science.  He has served in every position from Section 2IC, Wpns Det. Comdr, to Section Commander and in addition to the Team Second-in-Command of the Canadian Forces Parachute Team, “The Skyhawks.”  WO Lavallée has served in numerous operations overseas.

Chief Lavallée’s daughter-in-law, Sergeant (Sgt) Crystal Lavallée, Non-Article 5 NATO Medal for Operations in the Balkans, Canadian Peace Keeping Service Medal, Canadian Forces Decoration, Queen’s Diamond Jubilee, was born in Inuvik, North West Territories, and is the daughter of Brian and Donna Kakoske of Crowsnest, Alberta.  Sgt Lavallée is currently stationed with I/C Field Support Troop, 42 Canadian Forces Health Services Center, 5 CDSB Gagetown.

Chief Lavallée is the proud grandmother of nine-year-old, Kaden John William Lavallée and seven-year-old, Ethan Michael Brian Lavallée.

Chief Lavallée has a keen interest in Aboriginal issues as well as domestic and international politics.  She is a staunch advocate for employment for women in non-traditional roles and for the inherent rights of the off-reserve Aboriginal Peoples of Canada.

 

Betty Ann Lavallée, CD (retraitée)

Cheffe nationale
Congrès des peuples autochtone

La cheffe nationale du Congrès des peuples autochtones est Mme Betty Ann Lavallée, CD (retraitée), une Indienne Mi’kmaq inscrite vivant hors réserve qui a exercé durant toute sa vie d’adulte des fonctions non traditionnelles. La cheffe Lavallée exécute à l’heure actuelle son deuxième mandat en tant que cheffe nationale du Congrès des peuples autochtones, depuis sa réélection lors l’Assemblée générale annuelle du 19 octobre 2012. Auparavant, la cheffe Lavallée a siégé comme cheffe du Conseil des peuples autochtones du Nouveau-Brunswick (CPANB) pendant 13 ans, à partir de 1997.

Expérience

La cheffe Lavallée possède une vaste expérience en administration, en transport, en affaires et en gestion de la direction et elle a siégé à de nombreux conseils d’administration, tant à l’échelle provinciale que nationale, ainsi qu’à des comités qui se sont penchés sur diverses questions touchant les Autochtones comme les pêcheries, le logement, l’éducation, l’emploi et la formation, le développement économique et la santé.

Fonctions dans les Forces armées

La cheffe Lavallée a été membre des Forces armées canadiennes pendant 17 ans, elle y a reçu la Décoration des Forces canadiennes, une mention élogieuse pour la formation et la Médaille du jubilé du 50e anniversaire de la reine. La cheffe Lavallée a grandi dans la collectivité militaire d’Oromocto, au Nouveau-Brunswick. S’enrôlant d’abord à titre de réserviste au 1 RNBR Fredericton, elle joint la Force régulière en 1980, où elle est affectée à la Compagnie des transports de la base, BFC Gagetown, en août, immédiatement après avoir été recrutée et avoir terminé sa formation de base. Elle reste à la BFC Gagetown jusqu’en août 1988, alors qu’elle est affectée au 2e BON SVC, Force d’opérations spéciales à la BFC Petawawa, en Ontario.

En 1993, elle est transférée de nouveau à la BFC Gagetown, au Nouveau-Brunswick, où elle reste dans la Division des services techniques, Compagnie des transports, jusqu’à sa retraite en avril 1996, qu’elle quitte pour occuper le poste d’agent de développement économique pour la firme Wabanaki Enterprises Inc., une société de développement économique hors réserve.

Vie privée

La cheffe Lavallée est la fille de John (Jack) et de Rhoda Bernard, de Geary, Nouveau-Brunswick. Elle est mariée au capitaine (Capt) Michel Lavallée, MMM, CD, instructeur Ammo & Equipment, à ce jour affecté à l’ERRAC, CIC Gagetown. Le capitaine Lavallée s’est enrôlé dans les Forces canadiennes en 1977. Il a été promu au grade d’adjudant-maître en 2005 et a été reçu dans l’Ordre du mérite militaire en 2009. L’Adjum Lavallée a assumé les fonctions de sergent-major régimentaire de la direction générale des opérations à BFC Gagetown en 2012 et a occupé ce poste jusqu’à sa nomination et promotion au grade de capitaine en 2013. Il est l’un des rares artilleurs canadiens à s’être qualifié dans toutes les disciplines qu’on retrouve dans l’artillerie (défense aérienne, localisation/surveillance et acquisition d’objectifs (SAO) et artillerie de campagne).

Ils ont un fils de 36 ans, l’adjudant Trevor Lavallée, CD (2 RCR), BFC Gagetown. Avant de s’enrôler dans les Forces canadiennes en 1996, l’Adj Lavallée a fréquenté l’Université du  Nouveau-Brunswick, avec spécialisation en Histoire militaire et mineure en science politique. Il a servi à tous les postes, de cmdt dét Armt Section 21 C à commandant de Section, puis commandant d’équipe en second de l’équipe de parachutisme des Forces canadiennes, les « Skyhawks ». L’Adj Lavallée est affecté au Bon 2 RCR à BFC Gagetown, depuis la fin récente de son déploiement en Afghanistan comme mentor de formation auprès de l’armée nationale afghane, où il a mentoré les SMC et les commandants de compagnie.

La belle-fille de la cheffe Lavallée, le sergent (Sgt) Crystal Lavallée, Médaille de l’OTAN non-article 5 pour les opérations dans les Balkans, Médaille canadienne du maintien de la paix, décoration des forces canadiennes, Jubilé de diamant, est née à Inuvik, Territoires-du-Nord-Ouest, et elle est la fille de Brian et de Donna Kakoske, de Crowsnest, Alberta. Le Sgt Lavallée est actuellement affectée aux Troupes de soutien de campagne  I/C, Service de santé des Forces canadiennes (42), BFC Gagetown.

La cheffe Lavallée est la fière grand-mère de Kaden John William Lavallée, neuf ans, et d’Ethan Michael Brian Lavallée, sept ans.

La cheffe Lavallée s’intéresse beaucoup aux questions autochtones ainsi qu’à la politique nationale et internationale. Elle milite ardemment en faveur du travail des femmes dans des rôles non traditionnels et défend avec vigueur les droits inhérents des Autochtones du Canada vivant hors réserve.