Chef national

Robert Betrand – Chef national, Congrès des peuples autochtones

Robert Bertrand est le chef national du Congrès des peuples autochtones (CPA). Il a été élu le 30 septembre 2016 lors de la 45e Assemblée générale annuelle du CPA.

Le chef Bertrand apporte une vaste expérience en administration publique, en relations gouvernementales et représentation des citoyens autochtones et non autochtones. Il a notamment été président et Grand Chef de l’Alliance autochtone du Québec (AAQ) de 2011 à 2016, et député de la circonscription de Pontiac-Gatineau-Labelle de 1993 à 2004.

Originaire de Fort Coulonge, au Québec, le Chef Bertrand a débuté sa carrière dans l’assurance-vie avant de se lancer en politique où il a été député pendant onze ans. Durant son mandat au Parlement, il a été secrétaire parlementaire du whip adjoint du ministre de la Défense nationale du Canada, ainsi que président du Comité permanent de la défense nationale et des affaires des anciens combattants, et du Sous-comité du programme et de la procédure du Comité permanent.

Le chef Bertrand a été membre du Comité permanent des affaires autochtones et du développement du Grand Nord (AANO) de 1994 à 1996. Il a par ailleurs été président du sous-comité sur l’éducation des Autochtones de l’AANO lorsque celui-ci a publié son rapport intitulé Partage du savoir: La voie de la réussite et de l’égalité des chances dans l’éducation en 1996.

En tant que dirigeant autochtone, le chef Bertrand a grandement amélioré le profil de l’Alliance autochtone du Québec et sa position sur la scène autochtone nationale et provinciale. Il a également été membre du conseil d’administration du CPA pendant sept ans.

La riche expérience politique du chef Bertrand et sa compréhension des questions autochtones d’aujourd’hui aident grandement le CPA à s’acquitter de son mandat consistant à répondre aux besoins des peuples autochtones vivant dans les zones urbaines, rurales et éloignées. Le chef Bertrand s’engage à veiller à ce que le gouvernement fédéral s’acquitte de sa responsabilité fiduciaire envers les Métis et les Indiens non inscrits, conformément à la décision de la Cour suprême du Canada dans l’affaire Daniels c. Canada le 14 avril 2016. En outre, il travaille fort pour maintenir la responsabilité des finances et de la gouvernance au CPA, tout en établissant et en maintenant des relations de travail étroites avec chacune des onze organisations provinciales et territoriales affiliées du CPA.

Le chef Bertrand encourage les peuples autochtones hors réserve à être fiers de leur culture et de leur patrimoine et à le montrer. C’est ainsi que le CPA et son électorat vont grandir ensemble.

Depuis 1971, le CPA ongrès des peuples autochtones, anciennement connu sous le nom de Conseil des autochtones du Canada, s’est engagé à défendre les besoins des Indiens inscrits, des Indiens non inscrits, des Métis et des Inuits du Sud.